Combien coute un enterrement ?

Combien coute un enterrement ?

Vous ne serez pas surpris d’apprendre qu’un enterrement en Ile-de-France ne vous reviendra pas au même prix que dans une autre région. De plus, de nombreux critères vont entrer en ligne de compte, comme la nature de la pierre tombale, ou encore la présence d’intervenants durant la cérémonie.

Quel prix pour un enterrement ?

En moyenne, cela vous revient entre 3 000 et 4 000 euros. Après tout dépend des options que vous prenez au niveau du cercueil, de la sépulture ou encore de si vous faites une cérémonie particulière.

Pour informations, vous devrez prévoir :

  • le cercueil ou l’urne funéraire (entre 700 et 3 000 € pour un cercueil)
  • la sépulture
  • la présentation du corps (entre 500 et 1 000 €)
  • la cérémonie (entre 500 et 2 000 €)
  • le convoi (entre 2 000 et 6 000 €)
  • l’inhumation (entre 800 et 3 000 €)

Si le cercueil est obligatoire, sachez que le corbillard l’est également. Par contre, vous pouvez faire l’impasse sur les porteurs (attention un cercueil vide pèse en moyenne 80 kg), la toilette mortuaire, l’habillage, les soins de conservation, les pierres tombales, …

Si vous optez pour la crémation et la dispersion des cendres dans le jardin du souvenir au cimetière, vous ne paierez pas la dispersion.

L’inhumation ou la crémation

Avant toute chose, vous devez savoir que le cercueil est obligatoire que vous optiez pour une inhumation ou une crémation. Néanmoins, le cercueil pour une crémation sera plus léger. Ensuite, cela parait logique, mais l’inhumation ne vous reviendra pas au même au prix si vous devez faire appel à un fossoyeur pour une inhumation en fosse ou si vous avez déjà un caveau familial.

De la même manière, le scellement d’une urne sur une pierre tombale existante vous reviendra moins cher. Pour cette dernière, comptez environ 70 euros. La crémation vous reviendra entre 500 et 1 000 €. Cela comprend le prix de la crémation en elle-même (environ 300 euros) et l’achat de l’urne (une centaine d’euros). Le dépôt de l’urne dans un columbarium sera facturé environ 150 euros.

Le choix des pompes funèbres

Vous pouvez obtenir la liste de ces professionnels à votre mairie, dans les hôpitaux, les maisons de retraite ou encore les chambres mortuaires. Libre à vous également de regarder sur internet toutes les entreprises de pompes funèbres proches de chez vous et de demander des devis.

Sachez que le devis est obligatoire. Celui-ci va contenir les prestations obligatoires (car définies par la loi), comme le transport de corps avant et après mise en bière, et les prestations optionnelles. Il est nécessaire de demander plusieurs devis pour comparer. Outre le tarif, le choix des pompes funèbres est important, si vous désirez avoir du choix dans les modèles des cercueils et des prestations. Ces professionnels peuvent également se charger de certaines démarches administratives comme la demande d’autorisation pour une inhumation ou une crémation. Bien entendu, cela vous sera également facturé en 100 euros et plusieurs centaines.

Pour information :

  • un transport et une mise en bière vont vous revenir en moyenne à 650 euros. Vous devrez compter également 350 euros de plus pour le transport après mise en bière, soit un total de 1000 euros. À cela, vous aurez encore le cercueil et la tombale, si vous ne faites pas le choix d’une tombe végétale.
  • Pour le prix d’un cercueil, il est impossible de donner un chiffre très précis, étant donné que cela va dépendre du style du cercueil, de la matière utilisée, de la taille ou encore de la couleur.
  • Si vous avez fait le choix de l’inhumation, autrement dit d’une mise en terre, il faudra prévoir le creusement de la fosse ou le démontage de la sépulture si déjà existante. En moyenne, il faut compter 800 euros.

Le prix d’une concession

Vous devez savoir que vous louez l’emplacement de votre tombe à la commune où aura lieu l’enterrement. Libre à vous de choisir la durée de la concession en avance, pour que vous soyez tranquille. Sachez que si vous optez pour une concession à durée limitée, et que le contrat n’est pas renouvelé par la suite, vous avez 2 ans pour donner pour une réponse, quand vous êtes arrivé à échéance. Au bout de ces 2 ans, la mairie déplacera les restes dans un ossuaire ou optera pour la crémation.

Pour information, voici quelques tarifs moyens de concession :

  • 800 € pour une concession décennale
  • 2 800 € pour une concession trentenaire
  • 4 500 € pour une concession cinquantenaire
  • 15 000 € pour une concession perpétuelle

Les aides financières pour les obsèques

Tout le monde ne peut pas épargner en avance, pour une assurance obsèques par exemple. Sachez qu’il est possible de bénéficier d’aides. Vous pouvez notamment vous renseigner auprès de :

  • la Sécurité Sociale
  • la Caf
  • la CNAV (il s’agira d’un remboursement, vous devrez donc avancer les frais)
  • le CCAS

Par contre, c’est à vous de faire les démarches, car rien n’est automatique. Bien entendu, il y aura des ordres de priorités (conjoint, enfants, parents). Les montants seront aussi différents en fonction des organismes.

Au-delà de ces aides, vous pouvez aussi voir avec le notaire, s’il est possible de prélever une partie de l’héritage pour payer les frais liés aux obsèques. Vous pouvez aussi demander à la banque de débloquer 5 000 euros sur les comptes de la personne décédée. Il faudra bien entendu fournir la facture pour le débloquage des fonds.

Lire la suite du guide

Les démarches administratives en cas de décès

Quid de l’assurance obsèques ?

Ces deux assurances sont souvent confondues. Voici donc quelques informations pour les différencier facilement.

Dans le cas d’une assurance décès, comme son nom l’indique, vous allez épargner jusqu’à votre décès. L’idée est donc de protéger vos proches avec un capital, lorsque vous ne serez plus là. Ce capital peut être donné en une seule fois, comme sous forme d’une rente. Bien entendu, tout cela devra être notifié dans le contrat, tout comme le nom des bénéficiaires de votre assurance décès. À ce sujet, sachez que les bénéficiaires ne sont pas forcément vos héritiers. Vous avez le libre choix. Attention, l’assurance décès n’est pas un placement. Si vous…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Entre Cime et Terres