coronavirus et les commémorations du 6 juin 1944

Coronavirus et les commémorations du 6 juin 1944

Le covid a décidément chamboulé tous les plans 2020. Après les cérémonies du 8 mai qui se sont déroulées en huit-clos dans toute la France, il en a été de même avec le coronavirus et les commémorations du 6 juin 1944. Dans ces conditions, comment faire notre devoir de mémoire ? Je vous propose quelques visites que vous pourrez faire un peu plus tard, si vous habitez à côté ou durant vos prochaines vacances.

Coronavirus et les commémorations du 6 juin 1944

Depuis le mois de mars, toutes nos habitudes se sont vu modifiées. C’est donc la première fois que le comité du débarquement prend la décision que les commémorations se déroulent en comité réduit. Pour rendre hommage aux vétérans avec ce 76eme anniversaire du débarquement, les cérémonies du D-day ont été annulées et remplacées par un simple dépôt de gerbe. Pas de défilés cette année, ni de reconstitution de camp malheureusement. Cette année, il a fallu se réinventer.

De nombreux collectifs ont donc vu le jour pour saluer leur mémoire autrement. Certaines villes ont notamment décidé de faire sonner les cloches des églises à 18h44 pour saluer nos libérateurs. Certaines communes de Normandie ont privilégié de filmer ces 76e commémorations pour les diffuser en direct sur les réseaux sociaux.

Honorer la mémoire de nos héros de guerre cette année

Même si c’est une année particulière, vous pouvez tout à fait participer également de votre côté, à cet anniversaire et à votre manière.

Les Musées

Les musées de la mémoire sont un très bon moyen de rendre honneur à ces hommes qui sont venus nous libérer au péril de leur vie, il y a presque 80 ans. Après 3 mois de fermetures, les musées ont eu l’autorisation d’ouvrir à nouveau. En allant visiter ces musées de la guerre 39-45, vous ferez votre devoir de mémoire, tout en participant à la sauvegarder tous ces musées. Si vous êtes dans le Finistère, vous avez notamment le musée Mémoires 39-45 à Plougonvelin. Il vous accueille tous les jours de 10 à 18h30 du mois d’avril au mois de novembre. Vous avez 5 étages pour faire un voyage dans le temps dans ce blockhaus.

Les cimetières militaires

Aller se recueillir dans un cimetière militaire est une autre possibilité. Je n’ai pas pu m’y rendre ce 6 juin, mais j’ai eu la chance de faire découvrir à mes enfants le cimetière militaire de Leffrinckoucke dans le département du Nord. Lorsque nous y sommes allés, les plaques des soldats étaient en plein rajeunissement. De belles plaques ornent maintenant toutes les croix de ces soldats. Ce cimetière, situé à l’entrée du fort des Dunes, compte pas moins de 190 tombes de soldats, dont 19 Français enterrés dans le monument-ossuaire sur une surface de 1770 m2. 6 soldats Tchèques inconnus sont également enterrés ici. Ce cimetière militaire fut le témoin de l’opération Dynamo qui s’est déroulée le 10 mai 1940. Cette opération qui avait pour but l’évacuation de l’armée britannique présente sur la ville de Dunkerque, a duré 9 jours. Près de 340 000 soldats alliés ont pu être évacués vers l’Angleterre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Entre Cime et Terres