Fleurir la tombe d’un proche au printemps

Fleurir la tombe d’un proche au printemps

A la Toussaint, vous allez nombreux fleurir la tombe d’un proche décédé au cimetière. Mais qu’en est-il à la fin de l’hiver, entre mars et juin? Quelles plantes, à floraison printanière, faut-il privilégier en fonction de votre fréquence de passage et vos possibilités pour venir les arroser? Et comment faire si vous habitez loin du cimetière ou que vous n’avez pas la force de venir enlever les fleurs fanées ?

Fleurir une tombe au cimetière : quelques conseils préalables 

La vie des plantes et fleurs au cimetière n’est pas toujours de tout repos… Plein soleil ou pluie selon le climat, vent… Il est donc important de faire attention aux conditions climatiques habituelles de l’endroit où se trouve enterré votre proche.

Les plantations cultivées en pépinière ou provenant du marché seront donc, pour ces mêmes raisons, plus enclin à supporter ces conditions, car elles sont déjà habituées à être à l’extérieur. Ce qui ne sera pas forcément le cas pour celles achetées en grande surface.

Si vous habitez dans une région où il fait régulièrement chaud et sec, pensez à mettre une soucoupe sous votre jardinière avec du gravier qui gardera un peu l’humidité. Si à l‘inverse, vous êtes dans une zone plus tempérée, mieux vaut ne pas en mettre pour éviter que les racines ne pourrissent.

Respecter l’environnement au cimetière ?

Environnement cimetièreTout d’abord, il est important de choisir des plants de saison issus d’une production locale si possible. Pourquoi? Les plantes sont adaptées à l’environnement et ainsi, résisteront mieux.

Ensuite, moins de transport, c’est moins polluant pour l’environnement et c’est moins de risque que le plant soit abimé et défraîchi par la durée de l’acheminement.

Quelles plantes choisir pour fleurir la tombe d’un proche ? 

Pour embellir la sépulture de votre proche, 2 solutions s’offrent à vous en fonction du nombre de fois où vous pouvez vous rendre sur la tombe. Soit vous choisissez l’option du fleurissement à distance, ce qui permet en fonction de la fréquence que vous avez choisi, un choix plus large pour embellir la tombe. Soit vous optez pour le faire vous même et vous choisirez des plantes adaptées à votre fréquence de passage.

 

  • Rarement comme une fois par an : Il vaut mieux privilégier des plantations qui ne nécessitent pas ou peu d’arrosage, comme des arbustes persistants.

La Santoline a l’avantage d’être un petit arbuste au feuillage décoratif et persistant de couleur gris argenté même après la floraison qui a lieu en juillet/août.

La Véronique garde également ses feuilles vertes agrémentées de jaune, avec une floraison de juin à septembre.

Le petit Rosier  offre un large choix de fleurs parfumées et colorées. Il faudra juste prévoir de le tailler en mars et vérifier qu’il n’attrape pas de maladie comme la rouille.

 

  • Régulièrement comme une fois par trimestre : Vous pouvez renouveler avec des plants de saison et faire de jolies compositions hautes en couleurs et parfumées. De quoi honorer la mémoire de votre être cher.

La Primevère : floraison de février à mai, multiples coloris

La Tulipe naine : floraison de fin mars à mi-avril, de diverses couleurs, fleurs simples ou doubles. Prévoir de planter les bulbes à l’automne.

Les Narcisses ou Jonquilles : floraison de mars à mai selon la variété, de couleur blanches / oranges ou jaunes. Prévoir de planter les bulbes à l’automne.

L’Iris : offre une multiple palette de couleurs de mars à juillet selon la variété, pendant au moins 3 semaines. Prévoir de planter les bulbes à l’automne.

L’Anémone : divers coloris dont certains foncés (parfait pour aller sur une tombe) suivant la variété pour une floraison en fonction de mars à septembre. Peu exigeante, on peut la planter à l’automne ou au début du printemps.

L’Azalée : très décoratif avec une floraison abondante en avril et mai, mais demande de l’entretien avec une exposition pas en plein soleil et un sol bien drainé.

Le Gaura : longue floraison blanche et rose de mai à septembre, résistant aux maladies.

Le Muguet : inconditionnel du 1er mai

  • Très souvent comme une fois par mois minimum : Et si vous vous laissiez tentés par des bouquets de fleurs coupées en vase ? Ainsi que par les plantes du moment comme le muguet du 1er mai ?

Fleurir la tombe d’un proche au printemps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Entre Cime et Terres