Crémation

Comment se déroule une crémation ?

Avant de voir comment se déroule une crémation, il est important de s’arrêter sur certains chiffres :

  • En 1980, 1% des défunts optaient pour une crémation.
  • En 1993, ils étaient 10%.
  • En 2016, ce chiffre augmente à 36 %.

Sachez aussi que selon une étude BVA sur les nouvelles pratiques funéraires datant de 2018, 59% souhaitent y avoir recours. Nous pouvons trouver des explications religieuses et financières à cette constante augmentation. Mais aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler de choses bien plus terre à terre : le déroulement d’une crémation.

Les démarches administratives d’une crémation ?

Vous devez savoir que légalement parlant, la crémation doit être effectuée entre un et six jours après le décès. Il est à noter qu’en cas d’impossibilité techniques (famille éloignée, …) il est possible d’obtenir un délai auprès du préfet du département où aura lieu les obsèques.

Vous devez savoir également que pour réaliser cette crémation, vous devez faire une demande auprès de la mairie, afin d’obtenir un permis de crémation. Vous devez fournir les documents suivants :

  • Un document écrit du défunt ou de la personne qui est chargée de l’organisation des obsèques.
  • Un acte de décès
  • Un certificat médical qui mentionne que le corps est prêt pour la crémation. Les piles du stimulateur cardiaque, par exemple, doivent être retirées. Par contre, la crémation ne s’oppose en aucun cas au don d’organe.

Ce sont les seules obligations de la famille du défunt. Libre à vous de faire intervenir une entreprise de pompes funèbres, afin de respecter les souhaits de la personne. Il se peut que la personne ait souscrit à une convention obsèques ou fait un testament.

Les différentes étapes de la crémation

Il faut savoir que le choix du crématorium est totalement libre. Le plus souvent la famille opte pour un établissement proche du lieu de la sépulture, pour respecter les délais et également pour éviter des frais de transport supplémentaires.

La cérémonie d’hommage

Elle se déroule dans une salle spécifique du crématorium. Elle dure en règle générale un peu moins d’une heure. Il est possible à ce moment-là de faire livrer des fleurs, comme on le ferait pour une inhumation. Cette cérémonie est menée par un maître de cérémonie, mais il est possible de demander la présence d’un diacre ou d’un pasteur. C’est la famille qui va choisir le déroulé de cette cérémonie. Libre à vous de mettre une musique, de faire venir des chanteurs lyriques, de lire des textes ou de faire des discours.

La crémation

La famille est libre à ce moment-là de quitter le crématorium, d’attendre à l’extérieur ou de se rendre dans une salle qui permettra d’assister à la “mise à la flamme”. Il faut savoir que les fleurs présentes durant la cérémonie n’accompagneront pas le défunt.

Il faut compter environ 1 h 30, même si le temps peut légèrement varier en fonction de la corpulence et du cercueil. Pour entrer dans des détails plus techniques, la température du four crématiste est comprise entre 800 et 900 °C. Les cendres vont être alors placées dans une urne funéraire. Cette urne sera bien entendu choisie par la famille du défunt. Une plaque est alors déposée sur cette dernière, avec le nom et prénom du défunt, ainsi que les dates de naissance et de mort.

Il faut savoir qu’il est tout à fait possible de leur confier l’urne pendant une durée maximale d’un an. Vous aurez ainsi le temps de prendre vos dispositions.

Le prix d’une crémation

Il est difficile de vous donner un tarif, car de nombreuses choses peuvent faire influer le tarif de cette prestation. Pour autant, je vais essayer de vous donner une fourchette de prix. Pour cela, je me suis appuyée sur cette page. Faire appel à un crématorium vous coûtera en moyenne 626 €. Mais les écarts peuvent être très importants. Le moins cher est autour de 300 euros et les plus chers dépassent les 1000 euros.

Bien entendu, il est impossible de faire appel uniquement à un crématorium, puisqu’il vous faut forcément un cercueil et une urne. Finalement, le coût moyen d’une crémation en France est de 2825 euros. Là encore, on peut avoir plus de 1000 euros d’écart, pour le même type de prestation.

Après la crémation

Une fois l’urne en votre possession, vous allez recevoir un certificat de crémation. Il est important de bien conserver ce document, si vous optez pour la dispersion des cendres en pleine nature. Il faut savoir que cette pratique est réglementée. Je vous invite à consulter la Loi de 2008 qui définit les lieux de destination des cendres (art. L2223-18-2 CGCT).

Si vous souhaitez déposer les cendres dans un cimetière, vous avez plusieurs possibilités :

  • disperser les cendres dans le jardin du souvenir de la commune
  • les déposer dans une case d’un columbarium ou dans une cavurne
  • vous pouvez sceller l’urne sur un monument funéraire
  • faire une exhumation au besoin, pour placer l’urne à l’intérieur

Pour conclure, on estime que 50% des gens opteront pour la crémation d’ici à 2030. Il est donc bon de savoir comment cela se déroule avant de choisir ou pas cette solution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier